#3 Les anciennes armoiries de Sevran
Le 30/08/2017 à 15h04 par Romain Ribeiro
Résumé

 

Signe d'appartenance, références historiques ou simple symbole d'apparat, les armoiries reflètent une réalité parfois complexe et équivoque. Certaines communes conservent ces blasons, comme pour justifier d'une tradition séculaire. D'autres ont décidé de se réinventer une identité graphique, comme Sevran. Objet patrimonial à part entière, zoom sur les anciennes armoiries de Sevran...

     Autrefois apanage des grandes familles seigneuriales, les armoiries, c'est-à-dire l'ensemble des emblèmes consacrés par l'art héraldique et constitués par des signes et des couleurs distinctifs et symboliques, furent progressivement appropriées par les communes, l'autorité communale supplantant peu à peu celle des seigneuries.

 

     C'est ainsi qu'à partir de 1964, un travail d'ensemble fut entrepris dans tous les départements, en accord avec la Direction des Archives de France, afin de doter les communes d'une marque symbolique urbaine et de réviser la composition graphique de celles existantes. Dès lors, le Maire de Sevran, André Toutain, arguant que ces armoiries, qui doivent constituer un document historique dont la commune pourrait faire librement usage pour ses représentations officielles, soient exemptes de toutes fautes d'histoire et de goût, suggéra au Conseil municipal du 15 décembre 1964 que ces dernières soient conçues par la Commission d'héraldique urbaine de Seine-et-Oise et composées par M. Robert Louis, artiste héraldique et dessinateur symboliste des services officiels. Pour se faire, le Conseil municipal de Sevran avait préalablement voté l'ouverture au budget 1964 d'un crédit de 2500 francs pour la réalisation de ces travaux.

 

     Dès lors, le choix de la Municipalité se porta sur l'un des six projets de blasons proposés par la ladite Commission, maquette composée d'un écu central formé des armes de la famille Sanguin de Livry (fond azur, bande d'argent, glands d'or et pattes de griffon d'or) couplées à celles de la Maison d'Orléans (fond azur fleur-de-lysé surmonté d'un lambel d'argent), auquel des symboles plus récents, à savoir la couronne murale des villes partagée en son milieu par l'objectif Kodak, une flore de deux rameaux de chêne évoquant l'ancienne forêt et la foudre en pointe en référence à la Poudrerie, viennent s'adjoindre, et dont la description officielle devint :

 

« L'écu est aux armes de la famille Sanguin, qui posséda les terres de Sevran aux XVe et XVIIe siècles et les fit ériger en marquisat en 1668. En chef sont les armes de la Maison d'Orléans qui lui succéda. La couronne murale, symbole que portaient les déesses grecques tutélaires des cités, est chargée en son centre d'un objectif photographique afin de rappeler l'importante industrie implantée sur le territoire de la Commune (Kodak). Enfin, la Poudrerie de Sevran est évoquée en pointe par la foudre, symbole que porte le Corps des Officiers de Service des Poudres »

 

 

     Actuellement, les documents émanant de la Mairie sont estampillés du nouveau logo de la Ville, mais il est encore possible d'observer les vestiges de ces armoiries, appartenant au patrimoine de la commune, sur les plaques de certaines rue sevranaises.

 

 

 

 

 

Romain RIBEIRO, Responsable-adjoint des Archives municipales de Sevran

Mots clés : 
Notes de bas de page
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches