#10 Le Pavillon aux histoires, histoire d'un pavillon
Le 09/02/2018 à 13h59 par Romain Ribeiro
Résumé

 

Vous passez devant régulièrement, en voiture ou à pieds, vos enfants y sont peut-être accueillis, mais connaissez-vous l'histoire de ce pavillon sis au 1 avenue de Livry où sont aujourd'hui regroupés une crèche, un centre de loisirs primaire ainsi que la Direction de l'enfance et l'enseignement ? Si tel n'est pas le cas, petit retour en arrière*...

 

De la « maison du notaire » au « pavillon de l'assureur »

 

     Édifiée en 1900, sous l'égide de Me Léger, notaire installé à Sevran depuis la fin des années 1880, cette maison bourgeoise en meulière, typique du style architectural de l'époque en région parisienne, fut l'un des centres névralgiques de la commune pour tous les néo-acquéreurs de terrains à lotir, dont le commerce étant florissant à cette époque.

 

     C'est à partir des années 1930 que le bâtiment changea de destination et accueillit une autre profession libérale, celle d'assureur. Les noms de messieurs Buvelot, Ponchon ou encore Pallies résonneront sûrement aux Sevranais implantés de longue date de même qu'à ceux installés sur la commune depuis le début des années 2000.

 

 

 

Les années 2000 : déclin et renaissance du bâtiment

 

 

     Toutefois, la cessatiSource : SHVSon d'activité du cabinet Pallies mis subitement fin à la longue tradition du bâtiment, qui fut rapidement menacé de démolition. Or, cette extrémité fut évitée grâce à l'acquisition du pavillon par la commune, qui ne tarda pas redonner un second souffle à cette bâtisse, vestige du patrimoine historique de la ville. En effet, la municipalité prit rapidement la décision de réhabiliter cet écrin soumis aux usures du temps en une structure d'accueil moderne dédiée à l'enfance et à la petite enfance, inaugurée le 24 novembre 2012.

 

 

     Néanmoins, restait à trouver un nom sanctionnant ce nouveau départ, nom proposé et choisi par les Sevranais eux-mêmes. Le 31 mars 2012 fut donc organisé un premier tour de scrutin organisé à l'occasion d'une réunion publique à l'école Victor Hugo. Parmi la petite dizaine de dénominations proposées, deux émergèrent : l'ABC d'Aire et le Pavillon aux histoires. Pour les départager, les habitants furent amenés à voter une seconde fois pour l'un ou l'autre en déposant leur bulletin dans les urnes mis à disposition dans les différents commerces et structures de la ville. C'est le 2 juin, à l'occasion de la fête des quartiers sud, que le dépouillement des 806 bulletins recueillis eut lieu. Résultat : 248 voix pour l'ABC d'Aire (31,2%), contre 555 pour le Pavillon aux histoires (68,8%) et 3 votes nuls.

 

 

     Pour l'anecdote, c'est à un groupe d'enfants, à l'initiative d'une jeune fille, que l'on doit l'origine de ce nom, dont on pourrait résumer l'explication ainsi : puisque ce pavillon a été construit par un notaire, puis transformé en cabinet d'assurances, beaucoup d'histoires ont été confiées en ce lieu, et les enfants qui allaient y être accueillis aimeront entendre de nouvelles sortes d'histoires à leur tour. C'est donc un pavillon aux histoires !

 

* Cet article s'inspire fortement des écrits émanant des revues annuelles de la SHVS, notamment les n°7 et 20.

 

 

 

 

Romain RIBEIRO, Responsable-adjoint des Archives municipales de Sevran

 

Mots clés : 
Notes de bas de page
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches

Aucun billet trouvé